Poète, performeur et traducteur. Mohammed El Amraoui est né en 1964 à Fès (Maroc). Membre de l'association théâtrale Les Masques et du Ciné Club à Fès, entre 1979 et 1985. S’installe à Lyon en 1989 et poursuit des études de linguistique et de philosophie. Commence à participer à différentes lectures et joue au théâtre (Absences d’Iliass Driss au Guichet Montparnasse à Paris en 1994.) A dirigé de 2000 à 2011 la revue Les cahiers de Poésie-rencontres.

 

Ecrit en français et en arabe.

                                                         

Participe depuis plusieurs années à des lectures publiques de poésie, seul ou avec des musiciens dans différents lieux en France et à l’étranger. Expose ses poèmes à côté de travaux de photographes, de peintres, de calligraphes et de vidéastes. 

 

Anime des ateliers d'écriture et de mise en voix depuis 1991 dans différents lieux et de façon régulière dans l’Association Dans tous les sens à Vaulx-en-Velin, ainsi que les lectures multilingues dans les bibliothèques de Vaulx-en-Velin  (Rhône) depuis 2006.

A créé plusieurs spectacles poétiques mêlant chants, poésie et musique : Tessons et Stries avec Antoine Birot (Ney, duduk, percu et accordéon) et Maurice Spitz (Contrebasse) ou Eric Onillon (contrebasse), Maqamat avec le trio de jazz Zyriab ; avec le groupe marocain Dialec ; avec Brain Damage ; Une tortue dans ma tête, spectacle pour enfants avec Dimitri Porcu (saxophone et clarinette) ; Robe d’amour mouchetée de passion, un conte avec Nass Hassani (guitare et gasba) ; Embrasures, création au Centre culturel de Pierre-Bénite, avec le trio Zyriab, le viéaste L. Palun et la peintre Fanny Batt ; Inferno, spectacle de danse Hip hop et de poésie avec la chorégraphe Saada  Zoubiri au théâtre de Villefranche sur Saône ; Balkan-Oriental Bar Orchestra, au Théâtre de Villefranche sur Saône ; Sawt Vox Sax avec le saxsophoniste Yannis Narejos ; PoéZic avec la chanteuse Pascale Charreton. 

 

A écrit des chansons pour le compositeur Adel Salameh et la chanteuse Naziha Azzouz (Rissala, éd. Enja, Munich, Allemagne, 2006.)

 

A participé à trois albums de Brain Damage, incontournable et enfant terrible de la scène reggae-dub européen : Spoken dub manifesto (Bangarang/Jarring Effects, 2006) ; Short cuts (Jarring Effects/Discograph, 2008) et Empire Soldiers -Brain Damage & Vibronics (Jarring Effects, 2013)

 

 

En 2010, François Mauget, du Théâtre des Tafurs, à Bordeaux, met en scène un spectacle (Accouchement de choses) à partir de ses poèmes.

 

Il était de septembre à mars 2001 en résidence d'écrivain en Maine et Loire (comité d’expansion du pays du Layon, Lys et Aubance), en janvier 2005 au Théâtre municipal de Mayenne pour la création du spectacle « Stries», en 2006 au Château de La Turmelière à Liré, et en 2009 à La Maison Louis Guilloux à St Brieuc.

Il figure dans des livres collectifs et dans le Dictionnaire des citations (Citations de la langue française) de Jean Pruvost, chez Bordas, 2007 (article « Pissenlit »).

 

En 2010, le photographe Joe Bunni (élu Natural History Museum’s Wildlife Photographer of the Year award in 2011) l’a choisi pour participer à son livre +ou- 5 mètres (éd. SOS Océans, 2010) qui contient 700 photographies sous-marines avec 14 écrivains, de treize langues, à côté du portugais Nuno Judice, de l’argentine Laura Alcoba et d’autres poètes de différentes langues ; chaque poème étant traduit en 14 langues.

 

Ses poèmes sont recueillis dans plusieurs anthologies, parmi lesquelles :

l’importante anthologie en anglais Poems For The Milleniumn The University of California Book of North African Literature (760 pages), publiée et commentée par les poètes et traducteurs Pierre Joris et Habib Tengour (University of California Press, Ltd. Berkeley et Los Angeles, 2012) ;

 

 l’anthologie L’année poétique 2008 (éd. Seghers 2008) ;

 

111 poètes en Rhône-Alpes (éd. Maison de la poésie Rhône-Alpes- Le Temps des Cerises, anthologie par J.L. Roux, 2005) ;

 

 Il fait un temps de poème, anthologie par Yvon Le Men, accompagnée de photographies de Francis Goeller, (T2, éd. Filigranes, 2013) qui a rassemblé plusieurs poètes et écrivains (Mahmoud Darwich, François Cheng, Laâbi, J.P. Verheggen, Boualam Sansal, Nedim Gürsel, Sigurdur Palsson…)

 

Mennska i myrkrinu, anthologie de la poésie arabe en islandais par Thor Stefansson (ODDUR Reykjavik, 2014)

 

Des poèmes de Mohammed El Amraoui sont traduits en anglais, allemand, italien, polonais, slovène, berbère, chinois, albanais, islandais, maltais et catalan.

A traduit plusieurs ouvrages de l'arabe en français et du français à l'arabe, notamment Anthologie de la poésie marocaine contemporaine (avec Catherine Charruau), Bacchanales, éd. Maison de la poésie Rhône-Alpes, 2006. Traduit depuis 2013 des poètes palestiniens pour les Interludes poétiques de Palestine, organisés à l'Institut culturel Franco-Palestinien à l'Institut du monde arabe.

 

A reçu le Prix de la poésie au festival International Poetry Festival DITET E NAIMIT, en 2012.